42_15323905_thumb_s

Depuis quelques jours,
J'entends ta détresse,
Ta voix roque,
Ton moral à zéro,
Et cette peur,
Cette peur qui vient de ton imagination,
Des pressions, des compressions et des dépressions,
Des larmes aux rires,
De la fatigue à l'agitation,
Ce temps qui ne passe pas assez vite pour toi !
Ne fait pas l'enfant !
Manges !
Fais tomber cette carapace,
Toi qui joues si bien à la rebelle,
Tu es si sensible !
Tu es si fragile !
Tu joues un rôle,
Ce rôle est de faire croire,
Que tu restes insensible à tout ça !
Au fond de toi,
Ce n'est pas le cas !
Mais pense aux tiens, à nous, 
Tu sais que tu n'es pas seule d'en ces moments là !
On est tous derrière toi,
J'ai pas la chance d'avoir des pouvoirs magiques !
Si c'était la cas,
J'effacerais tout les moments de tristesse,
De souffrance,
De peine,
Malheureusement,
Je ne peux pas revenir en arrière,
Je ne peux pas effacer tes misères,
Je veux simplement que tu m'écoutes,
Afin de retrouver le bon chemin !
Je n'ai que des mots pour te réconforter,
A toi de te battre !
La seule chose que je possède,
Histoire que tu sois bien dans tes baskets,
Est mon amour,
Cet amour fraternel, sincère, débordant,
Et puis,
J'essaye de te faire rire,
Avec mes délires !
De cette façon,
Le temps passe rapidement !!!